Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

INTERVENTION D'EDITH ERRE

conseillère départementale

C’est vraiment la FUITE EN AVANT !

1er constat : les dépenses de fonctionnement (ratio n°1)

2013 : 662 € par habitant

Pour 2016 : 711 € par habitant

Soit : + 7,40 % d’augmentation : le mammouth grossit de plus en plus, comme chaque année !

Mais jusqu’à quand ? Jusqu’à l’éclatement final ?

2ème constat : l’endettement

D’abord l’encours de la dette (ratio n° 5) :

2013 : 266 € par habitant

Pour 2016 : 274 € par habitant

Soit : + 3% d’augmentation

Quant à la capacité de désendettement :

2013 : 3,3 années

Pour 2016 : 6,5 années

Soit 2 fois plus de temps pour rembourser la dette !

Une capacité de désendettement de 6,5 années, quand la moyenne nationale des départements est de 4,92 années en 2014.

La MARNE mettrait donc plus de temps à rembourser sa dette que la moyenne des départements français.

3ème constat : la fiscalité (ratio n° 2 : produit des impositions directes par habitant)

2013 : 258,08 € par habitant

Pour 2016 : 281 € par habitant

Soit : + 8,88 % d’augmentation : si seulement nos revenus augmentaient d’autant !

Mais comme bien d’autres, vous comptez non seulement sur l’emprunt, mais aussi sur les impôts, pour continuer votre politique de fuite en avant : il faut bien payer VATRY !

Augmentation du foncier bâti : on passe de 14,11 % à 15,51 %.

C’est ça la « fiscalité modérée » que vous promettiez aux élections départementales ?

Tout ça pour trouver 8,8 millions d’euros en plus,

Mais sans « assurer l’avenir », comme vous l’écrivez dans votre conclusion sur la section de fonctionnement !

Peut-être cherchez-vous à gagner du temps,

Mais le temps ne travaille pas pour vous : depuis des années, la politique d’austérité voulue par Bruxelles, VOTRE EUROPE, avec la complicité de l’UMPS, aussi bien au niveau européen que gouvernemental, vous contraint de plus en plus (baisse des dotations d’état, augmentation du nombre de personnes en situation de précarité) et vous contraindra de plus en plus.

Trouver 8,8 millions d’euros, sans augmenter le foncier bâti, c’est possible : en changeant de cap !

Que le Département arrête d’intervenir dans des domaines qui ne sont pas de sa compétence légale obligatoire (les grandes écoles : 2,2 millions d’euros),

et qu’il cesse de financer VATRY (5 millions d’euros au total),

c’est déjà 7,1 millions d’euros.

Et vous pouvez aussi revoir le soutien aux projets artistiques locaux (2,3 millions d’euros), tout en gardant le soutien aux conservatoires de musique (0,32 million).

Quand les temps sont durs, et ils sont de plus en plus durs (merci l’UMPS), il faut se serrer la ceinture, certes, mais il faut surtout avoir le courage de changer de route, pour ne pas se précipiter dans le précipice !

Avec ce budget, donc avec votre politique, c’est non seulement la fuite en avant, mais c’est aussi droit dans le mur.

Il est vraiment temps de changer de politique, Monsieur le Président.

Vous pouvez le faire.

Edith ERRE

Partager cet article

Repost 0