Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMPTE ADMINISTRATIF 2014 DU DEPARTEMENT DE LA MARNE :

5 CONSTATS INQUIETANTS

M. SAVARY et sa majorité ne cessent de dire que le département de la Marne est bien géré. Et pourtant, la lecture du compte administratif 2014 permet de faire 5 constats inquiétants, qui mettent à mal cette idée reçue :

1er constat : le Département est un véritable mammouth de fonctionnement qui ne cesse de grossir.

En effet, les dépenses de fonctionnement par habitant ont augmenté de 3,56 % en seulement un an !

2013

662,15 € par habitant

2014

685,74 € par habitant

Soit : + 3,56 % d'augmentation en seulement un an !

Pour un Département qui se veut bien géré, c'est en réalité la fuite en avant dépensière !

Et ce, depuis des années : n'oublions pas, par exemple, l'immense gâchis financier de VATRY : 220 millions € (officiellement), dépensés en pure perte, avec la complicité de la gauche !

Bravo l'UMP ! Bravo le Centre !

Ils sont toujours prêts à donner des leçons de bonne gestion à François Hollande, mais eux aussi dépensent sans compter l'argent des contribuables.

Pourtant, ils pourraient à la fois baisser la fiscalité et investir beaucoup plus dans les 3 compétences essentielles du Département :

- les collèges

- les transports scolaires

- et la voirie.

Mais leur mammouth de fonctionnement les empêche de dégager toute épargne brute durable et substantielle pour pouvoir le faire !

2ème constat : le montant hallucinant des trois plus importants chapitres budgétaires de fonctionnement :

- Les charges à caractère général (chapitre budgétaire 011) : plus de 41 millions € en 2014 (41 463 766,14 €) ;

- Les charges de personnel et frais assimilés (chapitre budgétaire 012) : plus de 82 millions € (82 408 301,59 €) ;

Elles augmentent par rapport à 2013 (80 662 858,24 €) : + 2,16%

- Et les autres charges de gestion courante (chapitre budgétaire 65) : plus de 150 millions € (150 756 661,92 €).

Elles augmentent par rapport à 2013 (145 753 572,38 €) : + 3,43 %

3ème constat : une hyperfiscalité : un ratio qui se dégrade : le ratio ATR n° 2, à savoir : le produit des impositions directes par habitant :

2013

258,08 € par habitant

2014

264,45 € par habitant

soit un surplus de pas moins de 2,47% en seulement un an !

Sur la fiscalité comme sur les dépenses, la droite ne manque pas une occasion de faire semblant de s’opposer au matraquage fiscal pratiqué par François Hollande :

certains diront qu'elle trahit ses paroles et promesses de campagne, mais une chose est sûre : elle est en totale cohérence avec Nicolas Sarkozy qui, en cinq ans, a multiplié la création d’impôts et alourdi les prélèvements obligatoires de 30 milliards d’euros au niveau national.

4ème constat : l'endettement : le ratio ATR n° 5, à savoir : l'encours de dette par habitant, se dégrade lui aussi :

2013

266,46 €

2014

271,54 €

soit une hausse de 1,9%

5ème constat : le financement des associations (page 406 et suivantes) : plus de 10 millions € (10 583 470,91 €) !

Soit une augmentation de 4,32 % par rapport à 2013 (10 145 236 €)

Un subventionnement excessif, qui pose question : Il y aurait peut-être, et même certainement, à faire un audit des demandes de subvention afin d'examiner au cas par cas les associations qui relèvent de l’intérêt départemental et celles qui n’en relèvent pas.

Mammouth de fonctionnement,

hyperfiscalité,

endettement

et suventionnement excessif :

voilà en conclusion la politique que M. SAVARY a menée en 2014.

Une véritable spirale infernale, qu'il ne parvient pas à stopper.

Alors, face à cette situation alarmante, le Front National propose d'inverser la courbe, en s'inspirant des mairies FN !

Elles savent baisser les impôts de manière significative :

comme à Hénin-Beaumont : baisse de la taxe d’habitation de 10%,

ou comme à Beaucaire ou Villers-Cotterêts

et ce quelques jours seulement après l’arrivée aux responsabilités des maires Bleu Marine en avril 2014 !

Voir aussi le spectaculaire désendettement de la ville de Fréjus engagé par le maire David Rachline (8 millions d’euros pour la seule année 2014) : une mairie FN sait faire baisser l'endettement !

Tout cela montre qu'une autre voie est possible :

Ce qu'une commune peut faire, un département peut le faire !

Mais ce n'est pas cette voie que M. SAVARY a choisi.

Hélas pour les Marnais.

Partager cet article

Repost 0